Le Fort du Roule

Le temps est gris et couvert en ce samedi matin.

Nous décidons de monter au Fort du Roule au sommet de la montagne du même nom qui domine la ville et offre une vue imprenable sur la rade de Cherbourg et la mer.

Le fort, culminant à 117 mètres, a été reconstruit sous Napoléon III entre 1853 et 1857. Sa position stratégique, dominant la rade et formant un éperon central entre les deux seules voies de pénétration de l’intérieur des terres vers la ville (les vallées de la Divette et du Trottebecq), en faisait la clé de la défense de Cherbourg, d’où l’expression «qui tient le Roule, tient Cherbourg».

Aujourd’hui le musée de la Libération est installé dans le fort du Roule.

Cherbourg-ret-187

 

Vue de la ville et de sa rade.

Cherbourg-ret-3

Cherbourg-Octeville possède la plus grande rade artificielle d’Europe. Une des plus grandioses entreprises du XVIIIe siècle s’étendant sur 1 500 ha. Commencée en 1783, la digue centrale est achevée en 1853. En 1860, sous l’impulsion de Napoléon III, elle est pourvue de trois forts. Ces ouvrages, comme l’île Pelée et son fort, sont longtemps restés la propriété de la Marine nationale qui en assurait l’entretien.

Cherbourg-ret-9

 <- page précédente | page suivante ->

Publicités